• Roland-Garros : la compétition non faussée sélectionne les meilleurs services

    Le tournoi de tennis de Roland-Garros, sur le point de s'achever, est une épreuve sportive qui illustre à merveille pourquoi, en matière économique, le "libre marché" est le mécanisme le plus approprié pour sélectionner les professionnels qui rendent les meilleurs services.

    Roland-Garros : la compétition non faussée sélectionne les meilleurs services

    Ana Ivanovic au service - photo de @mopictures chez VisualHunt.com

    Il ne viendrait à l'esprit de personne que ce soit le président de la République ou le ministre des sports qui décide quel est le meilleur joueur de tennis du monde. Organiser des compétitions ouvertes (tournois open), où chaque joueur remporte des points en fonction de l'importance des tournois (pour les messieurs : "Grand-Chelem", ATP 1000, ATP 500, ATP 250, etc.) et de ses résultats dans lesdits tournois, permet d'obtenir un classement mondial juste, incontestable, à condition que

    • chaque joueur soit libre de participer à la compétition,
    • les mêmes règles soient applicables à tous, sans handicaps pour les uns ni privilèges pour les autres.

    En économie, cette compétition mondiale sans handicaps ni privilèges s'appelle "libre concurrence" ou "libre marché". Nous croyons que seule la libre concurrence respecte les principes de la DSÉ, notamment le principe personnaliste et le principe de la destination universelle des biens.

    Pour transposer au domaine de la santé, nous sommes convaincus que c'est le libre marché qui permettrait de faire face le plus efficacement possible à la Covid-19. Chaque patient serait libre de choisir son fournisseur de prestations de santé, et chaque clinique, chaque hôpital, chaque professionnel de la santé serait libre de proposer le traitement le plus adapté à chaque client. Les meilleures pratiques apparaîtraient rapidement aux yeux des patients et les moins bonnes seraient rapidement délaissées, puis abandonnées.

    Il faut remarquer que

    • les meilleurs joueurs ne sont pas toujours ceux qui obtiennent les meilleurs résultats dans chaque tournoi : des surprises surviennent très régulièrement, selon la nature des courts de tennis (terre battue, gazon, dur, ...), les conditions météo ou la forme du moment. Transposé à l'économie, cela signifie qu'un fournisseur réputé moins bon qu'un autre peut occasionnellement, selon les circonstances, délivrer une meilleure prestation que ce dernier.
    • seuls les tournois les plus richement dotés peuvent attirer les meilleurs joueurs du monde. Le mécanisme du libre marché permet que chaque joueur de tennis, quel que soit son niveau, peut trouver des tournois à sa convenance, auxquels s'inscrire, et que chaque club peut attirer à lui bon nombre de participants, même si ceux-ci, pour la plupart, non seulement ne recevront aucun lot mais en plus, devront payer leur inscription ! Transposé à l'économie, cela confirme que le libre marché est le moyen le plus adapté pour satisfaire les besoins des clients et fournisseurs (la demande et l'offre de biens ou services).

     

    « Syndicalisme dans l'entreprise : quels sont les droits des salariés et les obligations de l'employeur ?

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :